COUGNAUD Alexandre

L’aventure transalpine d’Alexandre Cougnaud
 

L’apprentissage de la très relevée Porsche Carrera Cup continue pour Alexandre Cougnaud. Au volant de sa 911, le pilote du team Racing Technology a retrouvé ses adversaires du Championnat de France, mais également affronté les pensionnaires de la Cup italienne, experts sur leurs terres d’Imola.
 Ac com28photo
Alexandre, des essais à la course, la malchance ne vous a jamais quitté…
 
En effet, tout est parti d’une touchette avec le mur lors de la deuxième séance d’essais. Le contact ne fût pas violent, mais suffisant pour endommager ma boite de vitesses et mon embrayage. Les qualifications étant quelques heures seulement après, le temps a joué contre nous, j’ai du y renoncer. J’ai cependant bénéficié des pneus neufs pour mes deux départs, un atout pour enchainer les dépassements. 
 
Justement, plus de 20 dépassements dans le week-end. Voilà une statistique qui témoigne de votre rapidité sur ce rendez-vous italien ?
 
Oui, lors des premiers tours de piste, je me suis montré le plus rapide des pilotes du team. Cela nous a permis de partir sur de bonnes bases et d’avoir des autos compétitives. Je suis ainsi remonté de la 26ème à la 13ème place lors de la course 1, avant d’être victime d’un accrochage. Une situation frustrante, certes, mais révélatrice de performance, comme ces 7 places de gagnées lors du départ de la course 2. 
 
Soulignons aussi le formidable travail du team Racing Technology lors de ce week-end éprouvant pour la mécanique… 
 
C’est vrai que samedi comme dimanche, les hommes de Sylvain Noël n’ont pas chômé pour remettre en état ma Porsche 911 GT3 Cup. Certes, un petit problème sur le train arrière a pénalisé ma course 2, mais c’est un détail comparé aux heures de réparations suite à la touchette avec le mur en essais, puis à l’accrochage en course 1. Je suis très fier de mes mécanos, et je me suis battu comme j’ai pu pour remonter le plus de places possibles afin de rendre hommage à leur travail. C’est vrai que la réussite n’a pas été de notre côté ce week-end, mais la chance tournera, et nous repartons d’Imola avec le moral, plus soudés que jamais !

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site